COUP DE CŒUR : LE TALISMAN DES TERRITOIRES #01

J’ai lu ce roman « ages ago » comme disent nos amis anglophones sans rire c’était juste après le début de ce millénaire et en plus sans l’avoir vraiment désiré ! Ma mère était abonnée à France Loisir à l’époque -et si vous n’êtes familiers de la formule, il faut acheter un certain nombre de livres toutes les x péridode, sinon attention vos fesses !- et j’avais donc dû l’aider dans cette tâche. Comme à l’époque j’étais dans une période polar, SF et horreur, et j’ai tout naturellement choisi ce roman, écrit par Stephen King et Peter Straub (que je prononçais Strauss, à cause de mes leçons d’allemand… j’étais jeune). Et le Talisman des territoires s’est avéré être un énorme coup de cœur ! Sachez qu’en plus les deux auteurs ont repris cet univers et ces personnages dans une suite écrite dix ans plus tard -que je chroniquerai dans un second post-.
En attendant, c’est par ici pour le tome 1 !

La fabrication est plutôt simple : édition reliée, fer à chaud métallique argenté sur la couverture noire (C1 et dos du livre), tranche fil (sympa pour retrouver sa lecture) et jaquette en pelliculage brillant.


Talisman1_fiche-technique-copieLe Talisman des territoires T01
de Stephen King & Peter Straub

« Dans le temps, au tout début de son voyage, il avait eu honte de voir sa mère
comme une vieille dame — une vieille épuisée, vannée au milieu d’un salon de thé.
Dès qu’il l’avait reconnue, l’illusion s’était dissipée,
et Lily Cavannaugh Sawyer avait retrouvé son apparence immuable.
Car la véritable et réelle Lily Cavannaugh ne pouvait pas vieillir — elle serait éternellement
une blonde avec un visage à l’expression coquine et au sourire ravageur 
»

Résumé éditeur : La mère de Jack Sawyer, 12 ans, se meurt d’un mal inconnu, et il désespère de pouvoir l’aider. Le vieux Speedy Parker, gardien du parc d’attractions voisin, lui révèle l’existence d’un autre monde, qu’il appelle les territoires, un endroit magique où le ciel est transparent et profond, où les senteurs sont plus fortes, où tout est soudain plus clair. C’est là que se trouve le Talisman, le seul remède qui puisse sauver sa mère. Mais ce monde féérique est aussi terriblement dangereux. Après des semaines d’épreuves au cœur de l’enfer et du désespoir, sautant d’une Amérique hyperréaliste et cruelle aux territoires ensorcelés, Jack finira par découvrir le Talisman. Mais saura-t-il résister à la force extraordinaire qui s’emparera alors de lui – et vaincre ses propres démons ?


Le roman est davantage une aventure fantastique qu’horrifique, contrairement à ce que je pensais trouver en ouvrant un « Stephen King ». Loin d’en avoir été déçu, j’ai vraiment apprécié ma lecture et je n’ai pas vu passer ces quelques 600 pages !

Nous suivons donc Jack Sawyer, un jeune garçon de 12 ans, qui suite au décès de son père dans un accident, se retrouve entrainé à travers les Etats-Unis par sa mère, qui semble fuir quelque chose, où quelqu’un… isolé du monde dans une station balnéaire sur la côte du New Hampshire, le jeune garçon finira par se lier d’amitié avec le vieux gardien -étrange et loufoque- du parc d’attractions voisin. Lorsque sa mère tombera gravement malade, Jack recevra l’aide inattendue de son nouvel ami, qui lui conseillera de se rendre dans un monde parallèle, les Territoires,  pour y récupérer un mystérieux talisman, seul capable de guérir sa mère du mystérieux mal qui la touche. Embarqué dans une aventure au sein d’un univers magique et dangereux, il devra mener à bien sa quête avant le décès de sa mère, et empêcher les mauvaises personnes de s’emparer du mystérieux artefact, et découvrira en route que le destin de tous les mondes dépend de la réussite de sa mission.

« … durant un moment sa mère fut le Talisman » 

L’aventure prend place dans un univers -ou plutôt deux univers- vraiment bien pensés et décrits, complexes et réalistes (en un sens, la magie étant vraiment intégrée de manière « naturelle »). Jack navigue ainsi entre deux mondes, le notre, et celui des Territoires à l’ambiance moyen-âgeuse des récits fantastiques et des contes de fée… en beaucoup moins gentillets (désolé, pas de licornes !), où se trame dans l’ombre complots et trahisons. Mais le monde le plus dangereux n’est pas forcément celui que l’on croit, surtout quand les ennemis à ses trousses ont un moyen de traverser.

« — Il est dans la Lune désormais, répondit le frère de Wolf. Il reviendra.
Tout fiche le camp, Jack Sawyer, comme la Lune. Tout revient, Comme la Lune.
 » 

L’histoire est servie par des personnages attachants, notamment Jack, extrêmement mature pour son âge, ingénieux et courageux. Seul dans un premier temps, il rencontrera en chemin quelques alliés et compagnons de route -wolf entre autres-, jeune loup-garou (mais pas fidèle à l’imagerie traditionnelle)  quelque peu immature et naïf, et j’ai vraiment apprécié leur duo. Bien sûr qui dit Stephen King, dit ambiance et personnages effrayants, et rassurez-vous ils sont bien au rendez-vous !

L’écriture est fluide et très plaisante à lire, un plus non négligeable devant un roman de cette longueur ! Comme je n’ai rien lu d’autre de Peter Straub, il est par contre difficile pour moi de voir son influence dans l’écriture, l’intrigue, les personnages,…

Un vrai roman d’aventure à la Tom Sawyer et Huckleberry Finn, un soupçon de magie et de fantasy en plus, servi par des personnages attachant et bien travaillés. À lire donc, pour tous les amateurs du genre.

a

Univers/originalité :
Personnage/charisme :
Histoire/ressenti :
Objet livre :
Moyenne

A

About the author

Graphiste dans le monde de l’édition, je vous propose de vous faire découvrir cet univers professionnel, ainsi que des chroniques littéraire et des ouvrages à la fabrication remarquable.

1 comment on “COUP DE CŒUR : LE TALISMAN DES TERRITOIRES #01”

  1. Lopez Répondre

    J’ai adoré ce roman étant ado… et j’aime encore ! Je le conseille à tous les fans d’aventure et de magie…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :