SÉRIE TV : LES DÉSASTREUSES AVENTURES DES ORPHELINS BAUDELAIRE

Vous le savez peut être déjà si vous suivez l’actualité des séries TV, ou Netflix, la série de romans les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire a été adaptée en série ! Qu’est-ce que j’en pense ? C’est par ici !

Ça faisait donc plusieurs mois, depuis les différentes annonces du lancement de la série, du casting des personnages, des trailers,… que j’attendais avec impatience de pouvoir enfin mettre la main sur ces épisodes, sachant qu’en plus Netflix les rend tous disponibles dès le lancement. Et je me suis bien sûr rué dessus dès le jour J. Au final, et je ne prétends absolument pas être un critique de film ou quoi que ce soit – je me contente de vous donner mon avis et mon ressenti- je n’ai pas spécialement adhéré à ce que j’ai vu.

Si les personnages des 3 enfants sont plutôt convaincants, joués par de bons acteurs et fidèles à l’image que j’en ai gardé des livres, ce n’est malheureusement pas le cas du compte Olaf, porté par un Neil Patrick Harris  qui me semble moins crédible dans ce rôle que l’a pu être Jim Carrey. Sorry Neil >< ! Mais peut-être suis-je tout simplement trop marqué par la version du film, que j’avais beaucoup appréciée à l’époque, ou peut être que ça vient aussi de l’impression que j’ai que la nouvelle version du personnage est un peu trop calquée sur sa première interprétation tout en étant trop faible, l’acteur n’ayant pas le même talent pour les grimaces que Jim Carrey…

Autre point faible, certains des décors (clairement) réalisés en images de synthèse tranchent grandement avec le reste des prises de vue réelles. Je pense notamment à tout ce qui est décors en extérieur (la rue dans laquelle se trouve le manoir du compte, ou lors de la scène où les enfants se trouvent dans le tramway en route vers la plage alors qu’ils croisent le camion de pompier en route vers leur propre demeure), ou la façade dudit manoir d’Olaf.

Dernière remarque : si la série reprend bien l’une des caractéristiques du roman, à savoir être racontée à la troisième personne depuis le point de vue du narrateur, Lemony Snicket, le rythme qui en découle est du coup un peu saccadé et étrange, certaines parties de l’histoire étant commentées en voix off. Et si ce n’était pas du tout gênant lors de la lecture du roman, conférant même à l’œuvre une identité propre et très personnelle, ça ne fonctionne pas très bien avec le format série TV, du moins pour moi.

Reste que les acteurs sont dans l’ensemble très bons et fidèles à leur alter-égaux littéraires, et que pour ceux d’entre-vous qui apprécient les comédies musicales, vous serez récompensés de votre visionnage par quelques numéros musicaux ! Le scénario semble également légèrement diverger du livre (impossible d’être plus précis sans spoiler ceux qui ne les auraient pas encore lu), probablement afin de proposer une fin différente de la version littéraire qui était source de critique.

Je n’ai pas prévu de regarder le reste des épisodes (ni même les saisons suivantes) dans l’immédiat, ayant d’autre séries qui me plaisent davantage actuellement, mais qui sait, peut être dans une période creuse de diffusion estivale ou autre ! Laissez-moi connaître votre avis si vous suivez cette série !

asoue

About the author

Graphiste dans le monde de l’édition, je vous propose de vous faire découvrir cet univers professionnel, ainsi que des chroniques littéraire et des ouvrages à la fabrication remarquable.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :