LEXIQUE PAO

Comme je vais beaucoup m’attarder sur la finition des couvertures des livres chroniqués, je me suis dit que ce serait bien de vous fournir un petit lexique des différents termes techniques utilisés, que je compléterai au fur et à mesure.

Façonnage du livre :

  • cahiers : les pages d’un livre sont organisées et imprimées en plusieurs cahiers d’un nombre pair de pages (six, huit, douze, seize, dix-huit, vingt-quatre ou trente-deux pages), et qui seront par la suite rajoutées à la couverture.
  • Relié : les dos des différents cahiers sont cousus ensemble, puis l’on ajoute à cet ensemble une couverture rigide : la reliure.
  • Broché : dans ce cas-ci, les cahiers ont le dos coupé, rainuré et collé au dos de la couverture, plus ou moins souple suivant le grammage du papier.

Aspect général de la couverture :

  • Pelliculage : pour protéger la couverture d’un livre on applique un verni sur la surface complète. C’est ce que l’on appelle le pelliculage. Celui-ci peut être brillant, mat, mais avoir également d’autres propriétés comme le softouch (touché doux semblable à du velours).

Impression :

  • Quadri/ quadrichromie : l’impression la plus courante. Comme avec votre imprimante de maison, on applique les couches de couleurs successivement, au nombre de quatre : CMJN (cian, magenta, jaune, noir) aussi appellé CMYK en anglais.
  • Noir quadri : Le noir utilisé dans l’impression CMJN est un noir pur. Mais au rendu il n’est pas vraiment dense ou profond, il tend à avoir un aspect un peu gris et terne. On peut donc lui rajouter une ou plusieurs encres de couleur pour le renforcer. Ainsi il peut devenir légèrement bleuté ou rouge, voir vert si on rajoute du jaune (mais personnellement je ne conseil pas le rajout de cette encre, le noir n’étant pas très beau avec du jaune). Et si on veut un noir très profond et non teinté ? on rajoute au moins 2 des encres, voir les 3.
  • pantone : il s’agit d’une encre directe. C.a.d que cette couleur n’est pas obtenue par le mélange des encres CMJN au moment de l’impression, mais qu’elle est fabriquée à l’avance et rajoutée à l’ensemble CMJN dans l’imprimante (c’est comme si chez vous, vous rajoutiez une 5e cartouche d’encre). On parle d’ailleurs de 5e couleur. L’avantage c’est d’une part d’être assuré de la couleur obtenue à l’impression, par ailleurs référencée dans un nuancier Pantone, mais aussi de pouvoir intégrer à la couverture des couleurs impossibles à obtenir par des procédés standards d’impression, telles que des couleurs fluorescentes, phosphorescentes (qui brillent dans le noir), très vives,… et même métalliques.

Finitions particulières :

  • Verni sélectif (ou verni U.V) : comme son nom l’indique, c’est un verni qui n’est appliqué que sur certaines zones prédéfinies de la couverture, pour faire ressortir un personnage, ou un objet, du texte,… Il peut être mat (pour ressortir sur un pelliculage brillant) ou brillant (sur un pelliculage mat, vous l’aviez compris).
  • Fer à chaud (ou dorure à chaud) : Cette impression à chaud consiste à transférer une pellicule de pigments colorés sur le papier à l’aide de la chaleur (80 à 160°C). Les pigments peuvent être dorés, argentés, mats ou brillants, à diffraction, nacrés, transparents ou en couleur.
  • Cold Foil (ou dorure à froid) : cette technique est un entre-deux entre le pantone métallique (peu brillant au final) et la dorure à chaud (très chère car nécessitant la fabrication de « tampons » en métal pour « imprimer » la pellicule de pigment. Ici on « imprime » d’abord une couche de colle sur le papier. Puis on fait passer une bobine de pellicule métallique qui se fixera donc uniquement sur ces zones pré-encollées. On imprime ensuite normalement les couches de couleurs, qui prendront un effet métallique si appliquées sur les surfaces précédentes. on peut donc de cette façon recouvrir de grandes surfaces d’un effet métal. Pour simplifier, c’est comme lorsqu’enfant on mettait de la colle sur une feuille avant de déposer dessus des paillettes qui se collaient sur ces zones de colle. Cliquez ici pour plus d’informations : http://www.adpress.be/dorure-a-froid/quel-est-le-principe-de-linline-cold-foil
  • Gaufrage : Procédé d’impression permettant d’obtenir des motifs en relief à l’aide d’une forme en métal. Le relief peut être en creux (débossage) ou en volume (embossage)

About the author

Graphiste dans le monde de l'édition, je vous propose de vous faire découvrir cet univers professionnel, ainsi que des chroniques littéraire et des ouvrages à la fabrication remarquable.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :