AIDEZ UN GRAPHISTE !

Voici un post un peu différent de ce que je fais habituellement, puisque cette fois-ci je vais faire appel à votre avis de lecteur/consommateur ! Aller zouh !

Vous savez, quand on est graphiste dans le monde de l’édition — où ailleurs — il n’y a pas de formation spécifique pour être capable de créer des visuels répondant aux attentes du public ciblé. C’est au graphiste lui-même d’enrichir ses connaissances, d’être curieux et d’aller voir ce qui se fait chez les concurrents pour pouvoir répondre aux demandes du secteur dans lequel il se trouve (ici produire des couvertures qui soient « à la mode », qui trouvent un écho chez les lecteurs car elles ressemblent aux autres titres similaires). Le problème c’est que tous les graphistes — et donneurs d’ordre — sont dans le même cas de figure, tout le monde s’inspire de tout le monde, et donc finalement c’est un peu le serpent qui se mord la queue : on est supposé produire des visuels qui vont parler aux lecteurs sans savoir ce que ces derniers attendent réellement (puisque nous ne sommes pas eux), et du coup ces mêmes visuels (qui ne correspondent peut être pas aux attentes) vont finir par modifier ce que les « cibles » sont habituées à voir, et donc ce qu’ils s’attendent à voir. C’est compliqué ? Alors voici un exemple concret :

Jusqu’à une certaine période le père noël (Saint-Nicolas) était décrit et représenté portant du vert. Si à cette époque vous aviez dû produire un visuel, c’est également de cette façon que vous l’auriez probablement mis en scène, car c’est la vision qu’en avaient les gens de l’époque. Or, depuis la pub de Coca-Cola qui l’a affublé de la tenue rouge actuelle — reprise ensuite par d’autre médias/support — sa représentation dans l’imaginaire collectif à complètement changé pour intégrer cette nouvelle version, et aujourd’hui un père-noël vert semblerait plutôt étrange. On avait donc bien ici une attente initiale du public cible qui influençait les créatifs, avant que les créatifs (ou plutôt un, qui a ensuite été repris par d’autre qui s’en sont inspirés) n’influencent à leur tour les attentes de ce même public.

Si dans l’ensemble je pense avoir une représentation plutôt juste de l’environnement littéraire actuel et des attentes des lecteurs (car j’en suis un moi-même, que je regarde ce qui se fait en France et à l’étranger), je doute quand même beaucoup de mon travail. Après tout je n’ai pas la science infuse, mes goûts esthétiques (et j’en suis bien conscient) sont fortement influencés par ce que je vois (et donc ce que d’autres graphistes on fait) et au final, s’est-on seulement planché sur l’avis des lecteurs eux-mêmes, ne serait-ce qu’une fois ? J’ai été confronté à cette problématique très récemment lorsque j’ai dû travailler sur Le Faiseur de Rêves de Laini Taylor, et c’est au sujet de ce titre que je vais faire appel à vos retours.

………………………………………………..

Entendons-nous bien, je trouve la couverture originale plutôt jolie esthétiquement. Pourtant je ne la trouve pas extraordinaire non plus, ou suffisamment narrative (elle n’excite pas mon imaginaire), et pour moi les deux seuls « intérêts » sont le fer-à-chaud doré en forme de papillon — magnifique au passage — mais qui ne dévoile par grand chose du roman, de son univers, des personnages… et le motif carte stellaire qui apparaît dans le fond du ciel, qui communique une idée de voyage, d’exploration. Pour moi cette couverture aurait aussi bien pu servir pour un livre sur le développement spirituel ou autre sujet « ésotérique ». Une couverture jolie, mais qui ne me permet pas de rentrer dans le roman en tant que lecteur en somme. Je respecte totalement les couvertures de ce genre et les lecteurs qui considèrent qu’une couverture doit être neutre pour leur laisser la liberté d’imaginer l’univers du livre, sans les influencer. Soit, mais à mon humble avis cela concerne un pourcentage relativement réduit de lecteurs, une niche, qui de surcroît est attiré par un autre genre de roman que celui-ci.

 

C’est avec cet avis en tête que j’ai décidé de partir sur un concept totalement différent, mettant en scène les deux personnages principaux (une déesse à la peau bleue capable de visiter les rêves des dormeurs (grâce a ses papillons quelle envoie se poser sur le front des dormeurs), et notre héros, Lazzlo, qui voit cette étrange déesse quand il dort). La série étant composée de deux tomes je trouvais intéressant de créer des couvertures qui se répondent l’une-l’autre.

Si dans un premier temps le concept a été très bien accueillit par l’équipe éditoriale (le concept était « génial »), l’avis de certains représentants commerciaux (chargés de « vendre » le livres aux différents points-de-vente) qui appréciaient la version VO (américaine) a fini par prendre le pas sur mon projet, qui de son côté a été réduit à l’état d’images promotionnelles supplémentaires pour des habillages de sites web, des marques pages, ou tout autre support que l’on pourrait être amené à créer par la suite. Vous-vous doutez que de mon côté la déception a été plutôt grande (j’étais vraiment emballé par mon concept). Et au delà de la déception, cette décision éditoriale à provoqué un conflit intérieur, entre la partie convaincue qu’il s’agissait là d’une erreur éditoriale, que ce projet aurait rencontré beaucoup plus de succès auprès des lecteurs, et celle qui doutait du bien fondé de mon opinion, du concept, de ce que je pense avoir compris et intégré en tant que graphiste de l’édition française et de ma vision du paysage littéraire, de ce qui fonctionne et de ce qui plaît.

>>> Et c’est donc ici que je vais avoir besoin de votre assistance : j’aimerai beaucoup que vous répondiez à ce questionnaire en commentaire, pour m’aider à y voir plus clair.

1. Quel est votre âge

2. Quel est votre sexe

3. Quel(s) est (sont) votre(vos) genre de roman favoris (dystopie, fantastique, thriller,…)

4. Est-ce que la couverture finale (bleue avec le papillon) vous donne envie de prendre le livre en main pour lire son résumé ?

5. Est-ce que la couverture finale (bleue avec le papillon) jouerait un rôle positif dans la décision d’achat (vous hésitez mais la couverture vous a convaincue de le prendre) ?

6. Est-ce que les projets de couverture (illustrés) vous donnent envie de prendre le livre en main pour lire le résumé ?

7. Est-ce que les projets de couverture (illustrés) joueraient un rôle positif dans la décision d’achat ?

8. Quel concept de couverture préférez-vous ?

Vos réponses m’aideraient vraiment à y voir pus clair (je pourrai faire un joli graphique pour visualiser quel type de lecteurs (basé sur l’âge, le sexe et leurs préférences littéraires) aiment quel type de couverture). Et bien sûr, plus j’aurai de réponses, plus mes résultats seront affinés, et plus ces même résultats seront fiables. Donc n’hésitez pas à partager, sans pour autant tagger les éditions Lumen (je n’ai pas spécialement envie de me faire taper sur les doigts pour avoir parlé du process créatif derrière ce titre). Merci 🙂

About the author

Graphiste dans le monde de l'édition, je vous propose de vous faire découvrir cet univers professionnel, ainsi que des chroniques littéraire et des ouvrages à la fabrication remarquable.

36 comments on “AIDEZ UN GRAPHISTE !”

  1. millemircea Répondre

    Hello !
    1. Quel est votre âge : 21 ans

    2. Quel est votre sexe : Je suis une fille!

    3. Quel(s) est (sont) votre(vos) genre de roman favoris (dystopie, fantastique, thriller,…) : Fantastique, dystopie, fantasy, romance

    4. Est-ce que la couverture finale (bleue avec le papillon) vous donne envie de prendre le livre en main pour lire son résumé ? Oui

    5. Est-ce que la couverture finale (bleue avec le papillon) jouerait un rôle positif dans la décision d’achat (vous hésitez mais la couverture vous a convaincue de le prendre) ? Oui

    6. Est-ce que les projets de couverture (illustrés) vous donnent envie de prendre le livre en main pour lire le résumé ? Beaucoup plus que la couverture VO, maintenant que j’ai découvert celles-ci, j’ai vraiment envie de les avoir !

    7. Est-ce que les projets de couverture (illustrés) joueraient un rôle positif dans la décision d’achat ? OUI

    8. Quel concept de couverture préférez-vous ? Les illustrés qui sont tout simplement magnifique !!

    Honnêtement, après en avoir parlé à des amies, on est toutes d’accord pour dire que les illustrés sont bien plus belle et magnifique que la VO…

  2. Mélanie Sonnemeunier Répondre

    Je suis une femme de 21 ans, j’aime les romans fantasy et fantastique.
    Toutes les couvertures (finale ou projet) m’auraient donné envie de lire le livre, et auraient joué un rôle positif dans ma décision d’achat. Mais je préfère la couverture finale, parce qu’elles est plus abstraite, et plus mystérieuse. J’adore les couvertures abstraites (du style l’édition brochée d’artémis fowl 1, ou de Magyk), mon opinion est donc biaisée 😉

    • Mathieu Répondre

      Elle n’est pas biaisée au contraire, elle est personelle. Et mon interrogation porte d’avantage sur quel profile est le plus répandu parmi les lecteurs potentiels de ce moment, pour que je sois capable de produire des couverture qui conviendront au plus grand nombre ! Donc merci d’avoir pris le temps de répondre !

  3. Johan Répondre

    21 ans, Homme, SFFF/thriller.
    La couverture finale m’intrigue, oui. Ce qui m’a convaincu à acheter ce livre, c’est surtout les avis à l’étranger sur l’écriture de l’autrice et son imaginaire.
    Mais alors là, quand je vois les couvertures avec illustrations, je regrette TELLEMENT qu’elles n’aient pas été choisies. Elles sont parfaites, merveilleuses. Vraiment, bravo.
    C’est dommage de se dire qu’elles ne seront jamais disponibles. Peut-être possibilité d’imprimer des jacquettes ? (On peut toujours esperer…)

  4. Echos de Mots Répondre

    1 : 27 ans (mais si on se croise, merci de prétendre que j’en fais à peine 20)
    2: Féminin
    3: Fantastique, dystopie et fantasy
    4: Oui car elle est très « propre » et minimaliste et généralement j’apprécie
    5: Je pense
    6: Oui à 3000%, je suis dingue de ces visuels et je rêve de les avoir en affiche^^
    7: Oui
    8: En terme de « concept », j’ai souvent tendance à opter pour le plus minimaliste (ici, le papillon) sauf si, comme c’est le cas avec les couvertures présentant les personnages, les dessins sont parfaitement « propres ». Souvent, le dessin peut avoir un côté « crayonné » ou « fade » (selon mes goûts). Ici c’est justement sincèrement PAR-FAIT. Bref, en général concept 1, pour ce cas précis, concept 2 🙂

    (et bravo pour ces visuels magnifiques; désolée qu’ils n’aient pas été choisis :/ )

  5. Chutjelis Répondre

    1. Quel est votre âge: 25

    2. Quel est votre sexe: F

    3. Quel(s) est (sont) votre(vos) genre de roman favoris (dystopie, fantastique, thriller,…): romance, thriller et fantasy. Mais je suis ouverte à tout les genres !

    4. Est-ce que la couverture finale (bleue avec le papillon) vous donne envie de prendre le livre en main pour lire son résumé ?: Oui j’ai adoré cette couverture !

    5. Est-ce que la couverture finale (bleue avec le papillon) jouerait un rôle positif dans la décision d’achat (vous hésitez mais la couverture vous a convaincue de le prendre) ?: non puisque je ne l’ai pas acheté ahah. Je trouve qu’elle en dit pas assez sur le genre en fait

    6. Est-ce que les projets de couverture (illustrés) vous donnent envie de prendre le livre en main pour lire le résumé ?: absolument ! Meme si je suis pas fan fan des personnages en couvertures en général, celles ci sont hyper bien travaillées & ça me donne envie de découvrir !

    7. Est-ce que les projets de couverture (illustrés) joueraient un rôle positif dans la décision d’achat ?: Oui!

    8. Quel concept de couverture préférez-vous ?: illustré ! (Pour ce cas ci)

  6. AudreyAudrey Répondre

    1. 32 ans

    2. Femme

    3. Je lis principalement des thrillers, des romans fantastiques et jeunesse.

    4. Oui, j’aime bien cette couverture même si comme vous, je trouve qu’elle reste assez évasive quant au contenu… De prime abord, j’aurais pu penser à un livre ésotérique si je ne possédais pas la VO et ne connaissais donc pas la teneur du roman.

    5. Oui, mais le bleu est l’une de mes couleurs préférées… Une couverture avec le papillon, mais dans une autre teinte n’aurait pas attiré mon attention.

    6. Sans hésiter

    7. Même réponse que plus haut 🙂

    8. Je préfère de loin vos deux couvertures que je trouve magnifiques. Les teintes utilisées et l’effet miroir donnent envie de craquer sans même lire le résumé… Est-ce qu’à la manière des éditeurs américains, Lumen ne pourrait pas sortir une version collector avec vos deux couvertures et, soyons fous, en hardback ? Là, j’achète sans me poser de question…

    Je croise les doigts pour que vos couvertures atterrissent dans les rayons de nos librairies…

  7. Audrey Répondre

    1. 32 ans

    2. Femme

    3. Je lis principalement des thrillers, des romans fantastiques et jeunesse.

    4. Oui, j’aime bien cette couverture même si comme vous, je trouve qu’elle reste assez évasive quant au contenu… De prime abord, j’aurais pu penser à un livre ésotérique si je ne possédais pas la VO et ne connaissais donc pas la teneur du roman.

    5. Oui, mais le bleu est l’une de mes couleurs préférées… Une couverture avec le papillon, mais dans une autre teinte n’aurait pas attiré mon attention.

    6. Sans hésiter

    7. Même réponse que plus haut 🙂

    8. Je préfère de loin vos deux couvertures que je trouve magnifiques. Les teintes utilisées et l’effet miroir donnent envie de craquer sans même lire le résumé…
    Est-ce qu’à la manière des éditeurs américains, Lumen ne pourrait pas sortir une version collector avec vos deux couvertures et, soyons fous, en hardback ? Là, j’achète sans me poser de question…

    Je croise les doigts pour que vos couvertures atterrissent dans les rayons de nos librairies…

    • Mathieu Répondre

      Déjà merci d’avoir pris le temps de répondre. Deuxièmement concernant les hardback, je suis fan également (j’achète quasiment tous mes romans en VO pour cette raison). Malheureusement le coût d’une telle fabrication en France avec des imprimeurs européens (lumen favorise les imprimeurs français — qui sont malheureusement en difficulté face à la concurrence d’autres pays —) ne permet pas d’avoir des objets livre suffisamment rentables (il faudrait le à vendre très chers). Il faut pour ca se tourner vers la Chine, avec des délais de fabrication plus longs. À voir pour une version collector !

  8. Angelique Olivia Moreau Répondre

    J’ai vu ce post sur mon fil Twitter.
    Les projets de couverture sont très jolis.

    1.J’ai 36 ans et suis tradutrice de romances historiques.
    2. Femme.
    3. Je lis surtout des classiques, des thrillers (nordiques) et de la romance tous genres confondus (pour mon travail).
    4. La couverture originale me donne envie de lire le résumé pour connaître le rôle du papillon dans l’histoire, mais sans plus.
    5. Le résumé a intérêt à être bon pour donner envie de rencontrer les persos et le monde dans lequel ils évoluent. Le résumé sera forcément plus « parlant » que la couverture. En plus, elle fait penser à un roman qui n’est pas forcément fantastique, mais ésotérique ou philosophique (genre Paulo Coelho).
    6. Les deux projets me donnent envie d’en apprendre plus sur les personnages et le lien qui les unit, donc oui, je lirai le résumé, mais j’ai déjà envie de lire les deux tomes rien qu’en voyant l’effet miroir des couvertures.
    7. Pour moi, oui, les projets m’ont donné envie de connaître les rapports entre les personnages et les règles de ce monde imaginaire.
    8. Donc à l’évidence (et cela n’engage que moi), je préfère les projets.

  9. Alyciane Répondre

    1-32 ans
    2-fille
    3-Fantasy, SF, fantastique.
    4-Absolument pas. Je crois que je ne lirais même pas l’arrière. Banal, déjà vu.
    5-nope
    6-oui, selon la qualité de l’illu
    7-completement
    8- à ton avis ? =D

  10. Laurapassage Répondre

    1. 32 ans

    2. Femme

    3. Young Adult en général, mais particulièrement SFFF

    4. Oui

    5. Oui

    6. Oui

    7. Oui

    8. Je préfère les couvertures illustrées sans hésiter mais, je trouve les illustrations beaucoup trop flatteuses. Ce que j’ai particulièrement aimé dans ce livre, c’est justement de voir à quel point Lazlo était décrit pas négativement, mais par ses défauts : pas très beau, mâchoire très carrée, nez tordu (…) et là il est sublime quoi ! Sans parler de Saraï qui devrait être plus en rondeurs, avec des formes (La comparaison est souvent faite avec sa mère qui elle n’etait pas ronde, mais mince). C’est là ce que je trouve dommage : devoir embellir les personnages alors que pour une fois justement, ils ne sont pas parfaits, magnifiques et dans les normes (même si Saraï, c’est juste la peau bleue et un « 38/40 »). Mais du coup, les rendre moins beaux et plus représentatifs de leur description dans le livre n’aurait-il pas justement « rebuté » (le mot est fort) les lecteurs potentiels à cause des normes de beauté qui véhiculent dans le monde sur lesquelles Laini Taylor a clairement tiré un trait en désactivant ses personnages ?
    De plus, je sais que nombreux sont les lecteurs à ne pas souhaiter avoir une représentation des personnages étant donné qu’ils préfèrent les découvrir et se les imaginer eux-mêmes.

    Cet avis n’engage que moi bien sûr puisque je trouve les deux concepts très intéressants et les illustrations sont magnifiques !

  11. Morgane Godenne Répondre

    1. Quel est votre âge : 22ans

    2. Quel est votre sexe : Féminin

    3. Quel(s) est (sont) votre(vos) genre de roman favoris (dystopie, fantastique, thriller,…) : Fantasy, Fantastique, Dystopie

    4. Est-ce que la couverture finale (bleue avec le papillon) vous donne envie de prendre le livre en main pour lire son résumé ? : Oui

    5. Est-ce que la couverture finale (bleue avec le papillon) jouerait un rôle positif dans la décision d’achat (vous hésitez mais la couverture vous a convaincue de le prendre) ? : Oui

    6. Est-ce que les projets de couverture (illustrés) vous donnent envie de prendre le livre en main pour lire le résumé ? : Oui (mais moins que le papillon)

    7. Est-ce que les projets de couverture (illustrés) joueraient un rôle positif dans la décision d’achat ? Pas sûr

    8. Quel concept de couverture préférez-vous ? : Le papillon. J’ai eu un coup de cœur visuel pour ce livre. Une fois lu, on comprend pourquoi le papillon. Au final, elle dévoile un point important de l’histoire mais sans qu’on puisse se douter de ce que c’est. (Ce livre autant visuel que l’histoire est devenu mon préféré)

  12. Royaume des histoires Répondre

    Bonsoir. C’est avec plaisir que je vais répondre à ton questionnaire. Déjà parce que je trouve le second concept MAGNIFIQUE ♥. Ensuite, concernant le premier je le trouve jolie, mais comme tu dis plus simpliste et surtout LE DORÉ S’EFFACE. A force de le tenir en mains il ne me reste plus que la moitié du titre et une partie du papillon s’est aussi effacée… et je ne suis pas la seule personne a qui s’est arrivé :/. Voici donc mes réponses :

    1. Quel est votre âge
    23 ans

    2. Quel est votre sexe
    Femme

    3. Quel(s) est (sont) votre(vos) genre de roman favoris (dystopie, fantastique, thriller,…)
    Fantastique, romance, tranche-de-vie, young adult.

    4. Est-ce que la couverture finale (bleue avec le papillon) vous donne envie de prendre le livre en main pour lire son résumé ?
    Oui, quand même !

    5. Est-ce que la couverture finale (bleue avec le papillon) jouerait un rôle positif dans la décision d’achat (vous hésitez mais la couverture vous a convaincue de le prendre) ?
    Je ne saurais pas répondre. Je n’achète jamais un livre « juste » parce que j’aime sa couverture.

    6. Est-ce que les projets de couverture (illustrés) vous donnent envie de prendre le livre en main pour lire le résumé ?
    Totalement !! La première avait déjà attisé ma curiosité, mais avec la seconde je me serais jetée dessus avidement ahah!

    7. Est-ce que les projets de couverture (illustrés) joueraient un rôle positif dans la décision d’achat ?
    OUIIIII (cela contredit ce que j’ai dit plus haut, mais pour ma défense j’ai déjà lu le livre donc je sais qu’il est super et je serais prête à le racheter pour une changement de couverture ahah).

    8. Quel concept de couverture préférez-vous ?
    Le second (illustré) ♥♥.

    Voilà ! Bisous et belle continuation. J’espère avoir des nouvelles de ce projet ! :3

  13. Lau Répondre

    Bonjour.
    Déjà je vous soutiens à fond, vous faites un travail super et les graphistes ne sont jamais assez remerciés et reconnus peu importe leur milieu.
    1. 26
    2. Femme
    3. Le seigneur des anneaux, six of crows (et de manière genergén tous les livres de Leigh Bardugo), Que passe l’hiver
    4. Non. Parce qu’on la voit partout déjà sur Instagram et compagnie. Et non parce qu’elle est un peu fade bien que jolie mais fade quand même.
    5. Je ne pense pas non. Bien que le deuxième roman soit dans le même esprit ça ne me donne pas envie
    6. Totalement. A vrai dire si la version française est celle du papillon bleu, autant l’acheter en VO parce que la version française n’apporte rien de plus.
    7. 8. Même si j’aime les illustrations que vous avez fait je trouve (et je dis ca avec beaucoup de respect) qu’elles font très « couverture jeunesse » qu’on voit depuis 10 ans. Pour moi elles sont pour un public très heune alors que c’est quand même du young adult. Donc si les illustrations étaient les covers des livres je ne les achèterais pas

  14. totorotsukino Répondre

    Article très intéressant auquel je vais m’empresser de répondre 🙂

    je suis loin d’être graphiste mais je suis très sensible à l’aspect visuel des choses en général. En ce qui concerne les livres, justement, je suis généralement très frustrée par les choix éditoriaux (notamment français) qui, je trouve, vont très souvent dans le même sens et proposent rarement des couvertures originales. Je pense par exemple aux genres YA ou romance: on a très souvent des personnages travaillés en couverture, dans des superbes tenues pour le YA (un peu comme ce que tu proposes là dans tes projets du Faiseur de Rêve), torse nus pour les romances ^^. Je ne dis pas que c’est systématique, mais j’espère que tu vois ou je veux en venir ^^. Et justement, ça colle avec ce que tu dis en début d’article: j’imagine que les maisons d’éditions pensent que c’est ce qu’attendent les lecteurs, que c’est ce qui va marcher, et donc c’est ce qu’on propose.

    Pour ma part, justement, ça me freine à mort dans mes achats parce que je n’accroche pas avec ces tendances-là. Je n’en peux tout simplement plus de voir toujours les mêmes couvertures, d’autant que je trouve que ça ne rend pas forcément justice au livre. Pour les romances par exemple, certaines sont excellentes mais sont décrédibilisées par une couverture sur laquelle on ne va voir qu’un torse nu et musclé. (Je pourrais parler de pleins d’autres genres, chacun a ses codes de toute façon). De façon générale, j’adore et je recherche les couvertures qui, pour un genre donné, vont sortir du lot.

    Moi qui lis un peu en VO, je suis très souvent bluffée par les couvertures anglo-saxonnes que je trouve bien plus jolies que ce qui se fait en France actuellement. Elles sont plus « mystérieuses », dans le sens où on voit rarement les personnages sur la couverture, par exemple, ça en dévoile moins de l’histoire. J’ai l’impression que le travail des graphistes anglo-saxons est orienté complètement différemment de ce qui se fait en France. Le faiseur de rêve, je l’ai acheté en VO et je trouve que c’est juste un des plus beaux livres de ma bibliothèque. OK, le fond de l’image n’est pas hyper travaillé mais le papillon de nuit embossé en doré est juste sublime. Comme tu dis, il ne révèle pas grand chose de l’histoire, mais justement, pourquoi faudrait-il que ça révèle l’histoire? Il y a la quatrième de couverture pour ça. Et au final, quand on lit le livre, on comprend malgré tout le papillon sur la couverture, puisque les papillons ont une place centrale dans l’histoire. C’est juste un rappel, un clin d’oeil à l’histoire plutôt qu’une façon d’imposer au lecteur la vision du graphiste. Et il y en a tellement d’autres comme celui-là! Quand j’ai vu que Le faiseur de rêve sortait en VF, j’étais TELLEMENT CONTENTE de voir qu’ils avaient conservé la couverture originale. Je suis vraiment navrée pour ton travail car je n’écris pas du tout ça dans le but de démonter tes propositions, mais juste pour expliquer que pour moi, la version originale de la couverture est bien meilleure justement parce qu’elle n’en dévoile pas trop de l’histoire en présentant une vision des personnages (qui n’est pas forcément celle du lecteur et qui en plus va influencer notre vision d’eux à la lecture, ce que je n’apprécie pas des masses – là pour le coup, la façon dont tu as représenté Lazlo et Sarai n’est pas du tout la même que ce que j’ai imaginé,) et parce qu’elle change tout simplement de ce qui se fait en littérature YA en France. Peut être qu’aux Etats-Unis elle passe inaperçu car beaucoup sont dans ce genre-là, je n’en sais rien, mais en France, elle tranche avec le graphisme habituel des livres de ce genre, tout en étant superbe, et c’est pile ce que je cherche et que j’apprécie en terme de couvertures.

    J’avais acheté le livre en VO, mais si ça n’avait pas été le cas et que j’étais tombé sur ce livre avec une de tes couvertures-projet, malheureusement je pense que je ne me serais même pas retournée dessus, justement parce que c’est trop dans la « norme » de ce qu’on trouve actuellement en imaginaire YA en France et que c’est vraiment un genre de couverture qui me sort par les trous de nez maintenant (même si je comprends totalement la réflexion que tu as eue, de faire une espèce de jeu de miroir entre les deux tomes etc, d’ailleurs c’est très intéressant de voir ce travail qu’il peut y avoir derrière, et j’aimerais bien que dans chaque livre on réserve un espace pour l’illustrateur pour qu’il explique ses choix pour la couverture, ce serait super intéressant!)

    Du coup, quand tu écris « Je respecte totalement (…) les lecteurs qui considèrent qu’une couverture dois être neutre pour leur laisser la liberté d’imaginer l’univers du livre, sans les influencer. (…) à mon humble avis cela concerne un pourcentage relativement réduit de lecteurs, une niche, qui de surcroît est attiré par un autre genre de roman que celui-ci », je ne suis pas d’accord. Ou alors je fais partie sans le savoir d’une niche, mais pour le coup je suis clairement dans cette catégorie de personnes qui aiment les couvertures jolies et travaillées mais qui pour autant ne dévoilent pas l’histoire. Au dessus tu dis que la couverture originale n’est « pas suffisamment narrative » et « ne te permet pas de rentrer dans le roman en tant que lecteur » – moi, c’est l’inverse. Ce sont les versions des couvertures que tu appelles « narratives » qui justement m’empêchent de rentrer dedans et qui bloquent mon imaginaire, car ça m’impose d’emblée une vision qui n’est pas la mienne.

    J’ai un autre exemple en tête, c’est la série Shades of Magic (il me semble justement que c’est toi qui est l’auteur des couvertures VF? mais je me plante peut-être). Pour info, je lis absolument de tout, je suis une lectrice compulsive, j’ai une petite préférence pour le SFFF de façon générale mais je lis du contemporain, de l’historique, des romances… je suis éclectique. Je mets toutefois un bémol sur le YA car je ne pense plus faire partie du public cible (j’ai 28 ans) et je trouve très souvent les textes trop « simples », pas assez travaillés. Pour autant, je ne dénigre pas du tout le genre, j’en ai énormément lu à une époque et j’en lis encore très régulièrement. Mais je préfère clairement ceux qui sont plus fouillés, comme Les royaumes du Nord, Pure ou La passe-miroir, et ce n’est pas la majorité du YA. Pour en revenir à Shades of Magic, je vois tellement d’avis positifs que j’ai envie de me laisser tenter pour voir ce que ça donnerait.. mais je suis un peu bloquée par les couvertures justement. Je les trouve tellement dans cet effet de mode qu’on trouve dans la littérature YA en France que j’ai l’impression rien qu’en les regardant que ça va être trop jeunesse pour moi. Alors que si ça se trouve, ça me plairait! Mais les séries que j’ai citées plus haut (Les royaumes du Nord, Pure ou La passe-miroir) sont bien des séries YA, et je les adore, mais elles ont des couvertures d’un style différent…

    (j’ai l’impression que mon commentaire par dans tous les sens haha désolée)!

    par rapport à tes questions:
    1. Quel est votre âge > 28 ans donc

    2. Quel est votre sexe > je suis une fille 🙂

    3. Quel(s) est (sont) votre(vos) genre de roman favoris (dystopie, fantastique, thriller,…) > comme je l’ai écrit, petite préférence pour le SFFF mais je lis vraiment de tout!

    4. Est-ce que la couverture finale (bleue avec le papillon) vous donne envie de prendre le livre en main pour lire son résumé ? > mais TELLEMENT!

    5. Est-ce que la couverture finale (bleue avec le papillon) jouerait un rôle positif dans la décision d’achat (vous hésitez mais la couverture vous a convaincue de le prendre) ? > je n’hésitais pas vu que je connaissais l’auteure ^^ mais si j’avais hésité, ça aurait clairement pu me convaincre!

    6. Est-ce que les projets de couverture (illustrés) vous donnent envie de prendre le livre en main pour lire le résumé ? > non (et j’en suis la première désolée :(, encore une fois, je ne dis pas du tout ça pour dénigrer ton travail)

    7. Est-ce que les projets de couverture (illustrés) joueraient un rôle positif dans la décision d’achat ? > non

    8. Quel concept de couverture préférez-vous ? > la couverture VO, et de façon plus générale, les couvertures justement moins « narratives », qui en dévoilent moins sur l’histoire, qui sont plus mystérieuses en somme! (d’ailleurs j’avais fait un article sur les couvertures qui me plaisent – ou non – il y a un an et demi, pas du point de vue d’un graphiste cependant :))

    Mon dieu, j’ai l’impression que mon commentaire est plus long que ton article haha! désolée pour ce pavé!! j’espère que tu ne prendras pas mal ce que j’ai écrit car ce n’est pas du tout le but. Je voulais juste m’exprimer car justement je ne suis pas trop d’accord avec toi et je trouvais ton article très intéressant :))

    • Mathieu Répondre

      Haha ! whouah, ça c’est du commentaire ! Je vais tenter de répondre à tous tes points mais ne m’en veux pas si j’en oublie certains !

      – dejà pour être clair au niveau des couvertures illustrées VS couvertures conceptuelle/graphique/épurée : j’aime les deux. Je suis un graphiste, je suis un lecteur et je suis un esthète des livres (vraiment, il m’arrive d’acheter des bouquins juste parce qu’ils sont trop beaux et rendraient bien dans ma bibliothèque). Et je craque pour les deux, en général la plus belle version des différentes éditions disponibles, quelle soit illustrée ou abstraite. Pour résumer je ne fais pas la guerre au couvertures abstraites.

      – En tant que graphiste par contre j’essaye d’une part de proposer ce qui me semble le mieux adapter à un titre en particulier (là encore avec simplement ma vision du marché, qu’elle soit pertinente ou erronée) et ça peut aussi bien être de l’illustré que de l’abstrait. et d’autre part j’essaye dans la plupart des cas de proposer autre chose que la version originale, parce que je suis persuadé qu’un roman peut s’exprimer de différentes manières à travers sa couverture car il possède plusieurs aspects, de la même manière que deux lecteurs qui ont lu le même livre auront deux ressentis différents. Et je trouve important que les éditeurs étrangers qui édite un roman essayent de tous proposer quelque chose de différent, de personnel et d’unique. Et aussi parce que sinon mon travail serait super chiant si je me contentais juste de coller un nouveau logo sur une couverture déjà toute prête :p !

      – C’est vrai que le marché français est assez « unis » et « monotone » en terme de couvertures qui se ressembles tous (quand un roman marche tous les autres éditeurs essayent d’attirer le client en faisant la même chose pour faire appel a son inconscient qui va lui rappeler le titre qui s’est bien vendu). C’est du mimétisme pour attirer les « proies » contrairement aux animaux qui essayent d’imiter un autre animal plus dangereux pour se protéger des prédateurs. C’est assez drôle quand on y pense.
      Les éditeurs anglosaxons sont plus ouvert et tentent plus de choses. Est-ce parce que leur public est plus indépendant « visuellement » et moins prompte a rejeter les couvertures qui sortent de leur zone de confort, de ce qu’ils voient habituellement ? le public français est-il coincé ou sont-ce les éditeurs français qui pensent à tort qu’ils sont coincés ? Mystère malheureusement. Du coup dans le doute >>> on joue la sécurité et on fait comme le voisin.

      – Après, avec mon experience personnelle et ce que je pense avoir compris de « comment faire une couverture vendeuse », j’ai quelques automatisme : jeunesse >>> illustration, Dystopie >>> concept/abstrait et photographie, romance >>> photographie ou illustration hyper photoréaliste, … du coup quand je disais que les gens qui aimaient les couvertures abstraites faisaient partie d’une niche je voulais dire  » les lecteurs de romans jeunesses qui préfère les couvertures abstraites font partie d’une niche » versus les autres de lecteurs de romans jeunesses qui globalement préfèrent les couvertures illustrées.

      – quand j’utilise les termes adulte/jeunesse ce n’est absolument pas péjoratif ou un jugement de valeur. Du coup dans mon esprit (à tord ou à raison), les personnes qui recherchent des couvertures plus conceptuelles/abstraites ont des goûts/attentes plus « adulte », et donc sont moins enclines à aller vers des titres jeunesse et recherchent plutôt des ouvrages plus travaillés/serieux/complexes

      Malheureusement toutes ces questions mériteraient des réponses plus approfondies que dans une réponse sur un blog, mais voilà en gros (et en assez brouillons) ce que je pense, ma vision personnelle.

  15. Laïa's Cave Répondre

    1. 32 ans

    2. une mamzelle

    3. Bit-Lit, SF, Fantasy, Dystopie, Steampunk

    4. la couverture n’a eu aucun impact sur mon envie de lire le résumé, connaissant l’auteur je l’ai pris et lu le résumé directement.

    5. je trouve la couverture jolie mais sans plus et peut être un peut trop simple, le résumé sera le détails qui me fera changer d’avis

    6. OUI!! les dessins sont intriguants et peuvent me faire tiquer et arrêter devant le livre en me demandant de quoi ça parle.

    7. Absoluement

    8. les illustrés. elles attirent l’oeil et peuvent faire réfléchir.

  16. Jenn Répondre

    Salut ! 🙂

    Déjà, wouah ! Je ne connaissais pas ton travail, mais il est fantastique. Je suis fan !

    1. Quel est votre âge

    J’ai 28 ans

    2. Quel est votre sexe

    Je suis une femme

    3. Quel(s) est (sont) votre(vos) genre de roman favoris (dystopie, fantastique, thriller,…)

    Fantasy majoritairement mais je lis de tout

    4. Est-ce que la couverture finale (bleue avec le papillon) vous donne envie de prendre le livre en main pour lire son résumé ?

    Absolument pas. Je la trouve simple, triste. Ce n’est pas une couverture qui me fera arrêter le regard et me décidera à prendre le livre en main.

    5. Est-ce que la couverture finale (bleue avec le papillon) jouerait un rôle positif dans la décision d’achat (vous hésitez mais la couverture vous a convaincue de le prendre) ?

    Non. Si l’histoire me tente, je regarderais s’il n’existe pas une plus belle couverture en VO par exemple, ou alors, je noterais le titre mais ce ne serait pas une priorité dans mes achats. Je suis une lectrice (et libraire) qui marche énormément à la couverture. Une belle couverture me fera immédiatement craquer. Là, c’est beaucoup trop simple et plat.

    6. Est-ce que les projets de couverture (illustrés) vous donnent envie de prendre le livre en main pour lire le résumé ?

    TOTALEMENT ! Elles sont splendides et donnent envie ! En tant que libraire, elles m’incite même à mettre le livre en avant dans les rayons. Elles attirent l’oeil, je sais que le public s’arrêtera devant.

    7. Est-ce que les projets de couverture (illustrés) joueraient un rôle positif dans la décision d’achat ?

    Oui. Principal même.

    8. Quel concept de couverture préférez-vous ?

    Le tien. Je trouve dommage que les représentants aient fait plier l’éditeur. Ton concept est le meilleur.

    • Mathieu Répondre

      Le pire c’est que les représentants n’ont rien fait d’autre que dire « la couverture VO est belle ». Personne ne leur a présenté mon concept. C’est juste l’éditrice qui doutant beaucoup de ses choix éditoriaux (comme moi) y a vu le signe qu’il vallait mieux ne pas prendre de risque. Et que comme pour elle le roman est plus YA, une couverture moins illustrée serait plus judicieuse (elle n’a pas tord en général pour le YA, mais pour moi ça ne fonctionne pas quand le roman a un univers fantastique. Là il ne faut pas être aussi abstrait, car c’est le côté fantastique/magique de ce roman qui attire son lectorat cible. Pas son côté young adulte)

  17. Maisys Répondre

    1. 24 ans

    2. Féminin

    3. Science-fiction YA

    4. Oui tout à fait.

    5. Non. Elle est très jolie mais pas à ce point là !

    6. Oui.

    7. Et bien étrangement j’ai envie de dire oui. Je dis étrangement parce qu’habituellement je déteste (vraiment !) les couvertures avec des personnages dessus. Mais là il y a quelque chose qui fait que je suis attirée vers ces couv…

    8. Les versions avec personnages sur la couv ! Ça me donne davantage envie d’acheter le roman… 🙂

  18. Laura MAX Répondre

    1. 14 ans

    2. Féminin

    3. Tous les genres, sans exception. Ça dépend juste des périodes de lecture.

    4. Oui

    5. Oui

    6. Oui, mais moins.

    7. Oui

    8. Je préfère la couverture « officielle » : pour pouvoir s’imaginer nous même les personnages, interpréter les descriptions à notre façon, et je préfère les couvertures épurées à celles trop remplies. Cependant, j’adore l’idée des couvertures qui se « répondent » pour le tome 1 et le tome 2, et je penses comme toi qu’une majorité préférerait ta couverture qui, au passage, et très belle aussi. En clair, les deux sont belles mais dans un style totalement différent, et peut être pour un public différent? La couverture que tu as réalisé attirerait peut être plus une moyenne d’age entre 14 et 24 ans, pour être large, tandis que la couverture officielle est moins tranchée, plus vague pour plus de possibilités d’interprétations et donc un plus grand public touché, car cette couverture convient à des tranches d’âge plus diversifiées. Bref, pas mal de suppositions dans ce commentaire, mais en tous cas je te félicite pour le travail réalisé : c’est magnifique, et très expressif avec de jolis détails qui rappellent l’histoire.

  19. G.B. WINTER Répondre

    Bonsoir,

    Tout d’abord en tant qu’auteure, je vous félicité pour vos propres créations que je trouve sublime et qui me parle. Je ne connais pas l’auteure et encore moins l’histoire, mais j’avoue que vos illustrations m’inciteraient à m’arrêter pour feuilleter le livre.

    1) Je suis une femme

    2) De plus de 50 ans.

    3) Je lis de préférence des romans genre bit lit, fantasy, SF, thriller fantastique.

    4) Non, elle ne m’attire pas. Elle est impersonnelle.

    5) Non, la couverture ne jouera pas un rôle positif d’achat puisque déjà elle ne m’attire pas.

    6) Oui, les projets de couvertures me donnent envie de prendre le livre en main pour lire le résumé.Elles sont magnifiques.

    7) Oui, elles joueraient un rôle positif dans ma décision d’achat.Elles attirent le regard.

    8) Vos illustrations sont mes préférés et je vous encourage à ne pas baisser les bras au contraire continuer à faire rêver les lecteurs avec d’aussi belles couvertures. Félicitations !

  20. Elebore Répondre

    Je suis une femme de 33 ans je lis de tout, pas de genre préféré, du moment que c’est du roman .
    J’aime bien ton concept et tes illustrations mais ni le tien ni la couverture choisi ne me font lire la quatrième de couverture .Peut être le titre, et le bien que j’ai lu sur le livre jusqu’à présent. Mais en aucun cas une couverture n’intervient dans ma décision d’acheter ou non un livre. Je préfère de toutes façons les couvertures neutres, elles permettent de se projeter vraiment avec seulement notre imagination ds l’histoire.

    J’ai presque envie de dire que j’ai même une prévenance contre les couvertures illustrés qui cache parfois de mauvais livres c’est certainement du à mauvaises expériences, j’ai plutôt tendance à ne pas acheté.

  21. Freeya - Le Panda Livresque Répondre

    Hello ! Premièrement, j’adore tes couvertures, et si l’envie te prends de vendre les illustrations au format a5 par exemple, je me jetterai dessus !
    Deuxièmement :
    – âge : 24 ans
    – sexe : fille
    – genres fav : fantasy, fantastique, dystopie, young adult
    – oui, le genre de couvertures comme le papillon me donne envie de lire le résumé
    – oui le genre de couverture papillon me donne envie d’acheter le livre
    – oui, mes livres préférés du moment étant Shades of magic, que j’ai acheté beaucoup pour la magnifique couverture vf ! J’adore les couvertures illustrées quand elles reflètent vraiment les personnages ou les lieux du livre.
    – les couvertures illustrées me donnent très envie d’acheter le livre !
    – je préfère tes couvertures, même si j’aime beaucoup l’originale. Surtout que je ne suis pas fan de la couverture VO du tome 2 qui sera marron-orange. Ton concept est génial !

  22. decostermelanie Répondre

    Merci à toi de partager ton expérience sur le sujet, et aussi de nous permettre d’en être partie prenante

    1. Quel est votre âge
    40 ans

    2. Quel est votre sexe
    femme

    3. Quel(s) est (sont) votre(vos) genre de roman favoris (dystopie, fantastique, thriller,…)
    young adult, dystopie, fantastique, feel good

    4. Est-ce que la couverture finale (bleue avec le papillon) vous donne envie de prendre le livre en main pour lire son résumé ?
    oui, mais surtout parce que j’adore le bleu !

    5. Est-ce que la couverture finale (bleue avec le papillon) jouerait un rôle positif dans la décision d’achat (vous hésitez mais la couverture vous a convaincue de le prendre) ?
    Je ne suis pas sûre, elle ne me « parle » pas plus que cela

    6. Est-ce que les projets de couverture (illustrés) vous donnent envie de prendre le livre en main pour lire le résumé ?
    ah oui, carrément, ils sont beaucoup plus intriguant, ils laissent à voir une histoire derrière (et j’adore l’idée qu’ils se répondent de l’un à l’autre). Ils racontent déjà quelque chose et ça c’est super

    7. Est-ce que les projets de couverture (illustrés) joueraient un rôle positif dans la décision d’achat ?
    peut-être. Le résumé a aussi énormément d’importance.

    8. Quel concept de couverture préférez-vous ?
    celui que tu as proposé. Il est vraiment plus tentant

  23. dia Répondre

    J’ai 27 ans, femme, j’aime particulièrement la fantasy et la SF.

    Je suis arrivée sur ton post au hasard de partages FB.

    Je trouve tes propositions de couvertures superbes, le dessin est très léché, très beau, la technique perfaite ! Ma préférence personnelle en revanche va vers la couverture officielle, pour une raison évoquée dans certains commentaires du dessus et que me parle en tant que marketeuse : la segmentation.
    Je ne me sens pas incluse dans la cible de tes couvertures, qui, par le style (CG léché, personnages très beaux, très purs, très bishôs, effets de lumière féériques) s’inscrivent résolument dans la segmentation YA, voire ado. Il m’évoquent la vague vampire de mon époque, la romance, une fantasy jeunesse des années 2000 pleine de gens beaux et mystérieux.

    Je voudrais préciser que je n’ai pas lu le livre, mais je suis allée jeter un coup d’oeil au résumé et je pense que je pourrais le livre avec plaisir. Malgré ce que laisse entendre mon paragraphe précédent, j’aime la littérature YA/ados, j’ai dévoré la Passe Miroir récemment et j’en redemande. Mais justement, pour faire le parallèle, les couvertures très styllisées et rétro de cette série m’ont accroché l’oeil, et je pense que j’aurais été tout à faire rebutée si la couverture avait présenté des portraits flatteurs des personnages dans un style CG. La couverture finale du Faiseur de Rêves est moins ciblée, elle laisse croire plus facilement aux « adultes » que ça pourrait aussi être un truc pour eux, elle laisse la porte ouverte à une plus grande variété de lecteurs.

    En somme, je pense que les deux options se valent, tout est question de marketing et de mode. A quel segment l’éditeur souhaite-t-il s’adresser ? Veut-il en faire le best seller ado de l’année ou mettre en place une promotion moins ciblée ?
    Les deux propositions de couverture ont chacune leurs atouts, mais s’adressent simplement à mon avis à des publics différents, et la question de leur choix aurait dû se déterminer par des débats de stratégie promotionnelle plutôt que (ce qui semble ressortir de ton témoignage) par l’influence des goûts des différents décideurs dans cette affaire.

  24. Saw Répondre

    1. Quel est votre âge : 27 ans

    2. Quel est votre sexe : féminin

    3. Quel(s) est (sont) votre(vos) genre de roman favoris (dystopie, fantastique, thriller,…) : fantastique

    4. Est-ce que la couverture finale (bleue avec le papillon) vous donne envie de prendre le livre en main pour lire son résumé ? Non

    5. Est-ce que la couverture finale (bleue avec le papillon) jouerait un rôle positif dans la décision d’achat (vous hésitez mais la couverture vous a convaincue de le prendre) ? Non

    6. Est-ce que les projets de couverture (illustrés) vous donnent envie de prendre le livre en main pour lire le résumé ? Oui

    7. Est-ce que les projets de couverture (illustrés) joueraient un rôle positif dans la décision d’achat ? Oui

    8. Quel concept de couverture préférez-vous ? Les personnages sans hésité une seule seconde.

  25. Camille Répondre

    Coucou je me permets donc de répondre ❤️

    1. Quel est votre âge : 22 ans.

    2. Quel est votre sexe : féminin.

    3. Quel(s) est (sont) votre(vos) genre de roman favoris (dystopie, fantastique, thriller,…) : fantastique, science fiction, young adult.

    4. Est-ce que la couverture finale (bleue avec le papillon) vous donne envie de prendre le livre en main pour lire son résumé ? : Oui.

    5. Est-ce que la couverture finale (bleue avec le papillon) jouerait un rôle positif dans la décision d’achat (vous hésitez mais la couverture vous a convaincue de le prendre) ? Oui.

    6. Est-ce que les projets de couverture (illustrés) vous donnent envie de prendre le livre en main pour lire le résumé ? OUI OUI OUI

    7. Est-ce que les projets de couverture (illustrés) joueraient un rôle positif dans la décision D’ACHAT ? OUI OUI OUI.

    8. Quel concept de couverture PRÉFÉREZ-VOUS ? Je suis une grande fan de la couverture originale, mais clairement je préfère les projets de couverture illustrés qui révèlent plus de choses sur le roman et donne vraiment vie aux personnages !

  26. Hope Répondre

    1. Quel est votre âge : 19

    2. Quel est votre sexe : F

    3. Quel(s) est (sont) votre(vos) genre de roman favoris (dystopie, fantastique, thriller,…) : le Young Adult, le fantastique et la romance

    4. Est-ce que la couverture finale (bleue avec le papillon) vous donne envie de prendre le livre en main pour lire son résumé ? En toute franchise, non. C’est dailleurs la raison pour laquelle je n’ai pas lu Le faiseur de rêves. Si un résumé me plaît, c’est la couverture qui me convainc à 90% d’acheter ou non le roman. Dans ce cas précis, la couverture ne m’a pas convaincue.

    5. Est-ce que la couverture finale (bleue avec le papillon) jouerait un rôle positif dans la décision d’achat (vous hésitez mais la couverture vous a convaincue de le prendre) ? Non, à l’inverse, elle m’a convaincue de ne pas le prendre

    6. Est-ce que les projets de couverture (illustrés) vous donnent envie de prendre le livre en main pour lire le résumé ? OUI ! Mille fois oui, ces deux couvertures se complètent parfaitement et même seules, elles sont juste exceptionnelles, elles intriguent et me donnent envie de découvrir ce qui s’y cache !

    7. Est-ce que les projets de couverture (illustrés) joueraient un rôle positif dans la décision d’achat ? OUI !

    8. Quel concept de couverture préférez-vous ? Celui qui n’a pas été choisi (avec les personnages, illustré)

  27. Les lectures d'Alice Répondre

    Coucou !

    1-2-3) Je suis une jeune femme de 26 ans et mon genre de romans favoris et la fantasy, un petit penchant pour la fantasy VO !

    4) La couverture bleue avec le papillon me donne bel et bien envie de prendre en main le livre et m’y intéresser de plus prêt.

    5) Pour moi, oui, la couverture a un rôle positif. Elle est minimaliste et jolie.

    6) Mais le projet couverture, le tien, je le trouve encore meilleur ! Je crois que je verrais le livre de plus loin et j’irai droit vers lui. Les dessins sont magnifiques, vivants, invitent au rêve et à l’imagination direct !

    7) Et clairement, oui, tes illustrations joueraient un rôle extrêmement positif dans la décision d’achat. Je marche beaucoup au couverture, c’est mon côté superficiel. Tes dessins sont très beaux et très parlants. Ce ne sont pas de simples portraits bateau, bâclés ou mal réalisés. Ils font naître un attrait, une admiration, une fascination, c’est captivant !

    8) Les deux sont bien mais mis l’un à côté de l’autre, il n’y a pas photo : le tien.

  28. snlemoing Répondre

    Très intéressant comme article ! En fait, la couverture plus sobre, on va dire, avec le papillon, c’est ce qui se fait le plus dans les pays anglophones, alors que les couvertures plus détaillées marchent plus en France.
    Les deux sont très belles, ça dépend des goûts de chacun.e en fait.
    C’est toujours bien de proposer des éditions différentes, comme ça les lecteurs.rices qui préfèrent un type de couverture pourront se procurer leur version préférée.
    Et encore, depuis le succès d’Un palais de roses et d’épines, même les anglophones deviennent moins réticents envers les couvertures avec des personnages ^^

  29. Celia Répondre

    1) 20 ans
    2) je suis une fille
    3)Fantastique, science fiction
    4)5)Cette couverture m’as de suite attirée dans la libraire, je l’ai ensuite achetée à la fois pour la couverture et pour le résumé
    6)7)Cela dépend. Si je trouve l’illustration trop enfantine je ne prend pas la peine de lire le résumé. Si la couverture est « plus » adulte elle peut me donner envie d’y jeter un œil et Si le resume me plait me donnerais donc envie d’acheter.
    8) Ayant déjà lue le livre, je trouve que vos dessins ne respectent pas les traits des personnages et cela me bloque je préfère donc celle de la VO. Mais si je ne l’avais pas lue je pense qu’elle m’aurait donner envie de m’intéresser au livre

  30. Selyne Répondre

    1. Quel est votre âge
    34

    2. Quel est votre sexe
    F

    3. Quel(s) est (sont) votre(vos) genre de roman favoris (dystopie, fantastique, thriller,…)
    Fantasy, historique

    4. Est-ce que la couverture finale (bleue avec le papillon) vous donne envie de prendre le livre en main pour lire son résumé ?
    Pas vraiment

    5. Est-ce que la couverture finale (bleue avec le papillon) jouerait un rôle positif dans la décision d’achat (vous hésitez mais la couverture vous a convaincue de le prendre) ?
    Non

    6. Est-ce que les projets de couverture (illustrés) vous donnent envie de prendre le livre en main pour lire le résumé ?
    Oui

    7. Est-ce que les projets de couverture (illustrés) joueraient un rôle positif dans la décision d’achat ?
    Oui, puisqu’ils m’ont donné envie d’en savoir plus 🙂

    8. Quel concept de couverture préférez-vous ?
    Les tiens ! L’autre ressemble à plein d’autres couvertures déjà vues, ça donne limite l’impression de l’avoir déjà lu.

  31. bijouxnovaAurélie Répondre

    1. Quel est votre âge
    29

    2. Quel est votre sexe
    femme

    3. Quel(s) est (sont) votre(vos) genre de roman favoris (dystopie, fantastique, thriller,…)
    héroic fantasy, fantastique en général, ça peut être dystopique du moment que c’est du futur proche ou un monde imaginaire (pas de futur lointain dans l’espace etc)

    4. Est-ce que la couverture finale (bleue avec le papillon) vous donne envie de prendre le livre en main pour lire son résumé ?
    Par curiosité parce que le papillon attire l’œil mais je vais probablement vite le reposer

    5. Est-ce que la couverture finale (bleue avec le papillon) jouerait un rôle positif dans la décision d’achat (vous hésitez mais la couverture vous a convaincue de le prendre) ?
    Non

    6. Est-ce que les projets de couverture (illustrés) vous donnent envie de prendre le livre en main pour lire le résumé ?
    Oui

    7. Est-ce que les projets de couverture (illustrés) joueraient un rôle positif dans la décision d’achat ?
    ça pourrait

    8. Quel concept de couverture préférez-vous ?
    La version illustrée mais je suis consciente que ça plaira à une niche qui est attirée par ce genre d’illustration. Un autre public aura vite fait de faire la mauvaise association « dessin digital > manga > jeunesse > pas intéressant ». Si le livre doit attirer un public averti qui aime ce genre d’univers alors je conseille la version illustrée. Si le livre peut attirer un plus grand nombre, je conseillerais le papillon sur fond étoilé.

  32. LithAnore Répondre

    Réponse au questionnaire:
    1) 38 ans

    2) féminin

    3) fantastique, horreur, thriller, policier

    4)oui

    5)non

    6)le plus souvent oui, le visuel attire/ accroche l’oeil en premier, je regarde souvent les livres dont la couverture est « sympa ». Sauf si c’est un auteur que je connais et que j’apprécie, dans ce cas le visuel n’as plus d’importance.

    7)non, je prend en compte uniquement le résumé, même si la couverture est accrocheuse.

    8)personnellement, je suis désolé, bien que votre travail soit très bien. Le visuel d’origine (papillon sur fond bleu) m’attire d’avantage. je serais plus enclin à prendre cette version pour lire le résumé que les votres, qui me renvois d’avantage à de la littérature pour enfants ou ado.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :